Concours d'écriture

 logo gps 2

Chaque année, le G.P.S met sur pied un concours d’écriture en partenariat avec le Service de Police de Gatineau et de la MRC des Collines ainsi que les écoles primaires de la Ville de Gatineau et de la MRC des Collines. Selon la directrice du Grenier du petit sportif, il existe une citation africaine qui décrit très bien ce projet:

«Ça prend toute une communauté pour élever un enfant!»

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Modalités du concours d'écriture

À qui s'adresse le concours?

 Le concours d'écriture a lieu dans les écoles primaires de la ville de Gatineau et de la MRC des Collines. Nous avons choisi des écoles primaires pour chaque secteur. Le concours s'adresse aux élèves de sixième année des écoles ciblées.

But

Stimuler la créativité (qui est également une façon de prévenir la criminalité) et connaître la perception des jeunes sur la prévention du crime. Nous travaillons en étroite collaboration avec les Corps policiers de Gatineau et de la MRC des Collines.

Prix à gagner

  • 1 vélo de montagne
  • Publication dans le journal Le Droit
  • Publication dans la Revue de Gatineau, Le Régional ou Le Bulletin selon la provenance de l'élève gagnant(e)
  • Publication dans le journal Pré-Vol

Conditions

Les jeunes doivent rédiger un texte de 1 page maximum (1/2 page minimum) portant sur un thème donné. L'élève peut soumettre des idées tirées de son quotidien, de ses activités dans la cour d'école, au parc après les heures de classe. il peut également soumettre un cas qui lui est arrivé ou qui est arrivé à quelqu'un qu'il connaît (parent, ami, etc.) Ce que nous recherchons avant tout c'est de connaître la perception des jeunes sur ce thème. Ils ont des choses à dire et nous voulons les connaître.

Évaluation

Nous mettons sur pied un jury pour déterminer un(e) gagnant(e). Le jury est composé de policiers, membres du conseil d'adminsitration, un consultant externe et la direction du Grenier du petit sportif.

Critères

Qualité et pertinence du texte en lien avec le thème, qualité du français et l'originalité.

Les gagnant(e)s

Il y aura un(e) gagnant(e) par école. Et parmi ces gagnant(e)s, il y aura un(e) grand(e) gagnant(e) qui remportera un certificat laminé ainsi que les prix mentionnés ci-haut. Les autres gagnant(e)s recevront un certificat laminé, quatre billets chacun pour voir les Olympiques de Gatineau et des bons d'achats de certains commerces de la région de l'Outaouais.


  Voici une lettre provenant du ministre Dutil félicitant la gagnante du concours d'écriture 2010-11 

C’est grâce à ce genre de projet que cette citation prend tout son sens, où les enfants ont l’appui des policiers et policières, des enseignants, de leurs directeurs, grâce à la participation des commerçants et surtout par le support et l’encouragement de leurs parents. Les gagnants de ce concours se méritent des prix tels que des certificats cadeaux en tout genre provenant de diverses compagnies et les grands gagnants reçoivent une bicyclette, gracieuseté de différents commerçants et se voient publiés dans les journaux locaux.

Le but de ce concours d’écriture est de sensibiliser les jeunes qui font leur entrée dans le monde de l’adolescence dans le cadre de la Semaine de prévention de la criminalité, du ministre de la Sécurité publique, qui a lieu tout les ans en début novembre. Le rôle du policier est de créer des liens avec la communauté afin de mieux comprendre la nature des problèmes liés à la délinquance et la violence vécue par les citoyens et par le fait même rassurer les parents en démontrant l’intérêt pour nos jeunes dans cette activité. Il apparaît nettement préférable de prévenir les délits plutôt que de réagir après les faits. C’est pour cette raison que les policiers jouent un rôle extrêmement important dans le concours d’écriture du Grenier du petit sportif. 


«L’intimidation sous toutes ses formes, comment pourrions-nous enrayer ce fléau? »

Par Audrey-Maude Charette Leduc

École St-Jean-de-Brébeuf 2015-2016

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet très chaud «L’intimidation». Nous savons tous que c’est un grand fléau dans nos écoles. Pour contrer ce problème, il faut d’abord identifier l’intimidateur. Si nous sommes témoin ou victime d’une scène d’intimidation, nous devons rompre le silence et ne pas hésiter à en parler à nos parents, professeurs, surveillants et la direction de l’école. Ces derniers pourrons donc arrêter l’intimidateur pour comprendre les raisons de ce geste et surtout lui faire comprendre la gravité et les conséquences de son comportement. Aussi, je propose qu’une fois par semaine que l’on prenne 15 minutes pour que les élèves puissent inscrire sur une feuille leurs sentiments, soucis ou commentaires sur des choses vécues à l’école durant la semaine. Cette feuille serait lue seulement par le professeur. Il pourrait ainsi être alerté sur des comportements d’intimidation ou des choses à améliorer. Pour conclure, la seule manière d’arrêter l’intimidation est de s’unir pour rompre le silence.

 


Cliquez ici pour voir les textes des grands gagnants des années passées


 Pour plus d'information

 Communiquez avec 

(819) 246-3652

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Cliquez sur les liens ci-dessous pour voir les photos

Concours d'écriture 2010-2011

Concours d'écriture 2011-2012

Concours d'écriture 2012-2013

Concours d'écriture 2013-2014

 Concours d'écriture 2014-2015

Concours d'écriture 2015-2016